Select Page

EU at the UN

The EU's commitment to effective multilateralism, with the UN at its core, is a central element of its external action. As a UN observer with enhanced status, the EU delegation coordinates with its 28 Member States to speak with one voice. The EU also works closely with the UN secretariat and its agencies, funds & programmes, partnering on a range of global issues and challenges.

Monsieur le Président,
Madame la Sous Secrétaire Générale,

Un an après le terrible tremblement de terre qui a frappé Haïti et touché plus d’un million de personnes, nous souhaitons réaffirmer qu’aider le pays à se redresser reste une priorité pour l’UE. Nous sommes résolument aux côtés d’Haïti et nous continuerons de tout mettre en œuvre sur le long terme pour faire progresser la reconstruction du pays et aider sa population à bâtir un avenir meilleur.

Nous sommes cependant préoccupés par la situation politique. L’instabilité actuelle gêne l’acheminement de l’aide humanitaire auprès des personnes dans le besoin et ralentit le processus de reconstruction. Cela met à mal notre objectif commun de renforcer la position d’Haïti pour l’amener sur la voie du redressement, de la stabilité et du développement humain à long terme.

Des élections libres et transparentes sont essentielles et nous exhortons la population à participer massivement au second tour du scrutin.

La stabilité d’Haïti est fondamentale pour que l’UE et l’ensemble de la communauté internationale puissent continuer à coopérer avec un partenaire capable de définir les besoins prioritaires du pays et de sa population. Dans ce contexte, nous voulons exprimer notre appui au travail réalisé par la Commission Intérimaire pour la Reconstruction d’Haïti.

Nous voulons réaffirmer le rôle de leader des Nations Unies, et spécialement d’OCHA, dans la coordination de l’aide humanitaire. Sur les 12 derniers mois, l’UE a fourni une assistance humanitaire considérable. Après le séisme, le Bureau d’aide Humanitaire de l’UE (ECHO) a contribué pour plus de 130 millions € pour répondre aux besoins d’urgence, dont 22 Millions ont été assignés pour faire face à l’épidémie récente de choléra. Nous avons fourni des tentes, de la nourriture, de l’eau propre, ainsi que des abris et envoyé du personnel de santé.

Nous avons tenu les promesses faites lors de la conférence internationale des pays donateurs qui s’est tenue en mars 2010 quand l’UE s’était engagée collectivement à apporter une aide de 1,2 milliard d’euros pour aider le gouvernement haïtien dans tous les domaines sur le court et le long termes. Aujourd’hui, nous pouvons dire que l’UE a déjà alloué plus de la moitié des fonds promis. L’UE a combiné secours et redressement. À la demande des autorités haïtiennes, l’UE a concentré ses efforts sur la consolidation des fonctions principales de l’État, notamment sur le paiement des salaires des enseignants, du personnel de santé et du personnel de la protection civile, et sur le renforcement et la reconstruction des routes et des infrastructures stratégiques.

Bien que l’élan de solidarité montré par la Communauté internationale a été encourageante, les défis restent immenses. Ce tremblement de terre dévastateur a touché une société déjà vulnérable et qui a été encore plus affectée depuis en raison de l’ouragan Tomas, de l’épidémie de choléra et de la situation politique. Dans ce contexte, la collaboration entre acteurs internationaux, institutions nationales et communautés locales est d’autant plus cruciale.

Aujourd’hui, nous avons pleinement conscience du fait que la situation est loin d’être satisfaisante et s’est même aggravée dans certains domaines. Nous devons donc redoubler nos efforts pour avancer avec succès sur la longue route qui est devant nous.

Un an après le tremblement de terre, l’UE souhaite réaffirmer qu’elle tiendra ses engagements et reste fermement solidaire des Haïtiens.

Merci.


FaceBook Twitter