Select Page

EU at the UN

The EU's commitment to effective multilateralism, with the UN at its core, is a central element of its external action. As a UN observer with enhanced status, the EU delegation coordinates with its 28 Member States to speak with one voice. The EU also works closely with the UN secretariat and its agencies, funds & programmes, partnering on a range of global issues and challenges.

 – As delivered –  

Monsieur le Président,

J’interviens au nom de l’Union européenne et je vous remercie d’avoir accepté notre prise de parole au cours de la session qui nous réunit aujourd’hui.

Monsieur le Président,

L’UE condamne les actions conduites par des groupes terroristes et criminels à l’encontre des forces armées maliennes, menaçant l’intégrité territoriale du pays et la sécurité de la population du pays. Dans ces circonstances, et en cohérence avec les Résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité (notamment Résolution 2056, 2071 et surtout 2085) l’UE soutient les efforts de la région et de la communauté internationale. Elle salue la réponse rapide de la France, soutenue par d’autres Etats membres de l’UE, à la demande d’assistance militaire contre les groupes terroristes et criminels exprimée par le Président du Mali.

L’UE soutient le déploiement rapide de la MISMA, conformément à la Résolution 2085, et réitère son engagement à fournir rapidement une aide financière à cette Mission, en particulier à travers la mobilisation de la Facilité Africaine de Paix. Les préparatifs en vue d’un appui financier et logistique, en étroite relation avec l’UA et la CEDEAO, sont en cours. L’Union Européenne participera également à conférence de donateurs prévue le 29 janvier à Addis-Abeba. Dans ce contexte l’UE accueille favorablement la dernière lettre du Secrétaire Général concernant les différentes possibilités de fournir un  soutien logistique à l’appui de la MISMA et  espère que le Conseil de sécurité pourra décider rapidement sur l’autorisation d’un dispositif solide pour le financement de la mission.

En réponse à la requête directe des autorités maliennes, et en conformité avec la Résolution 2085,  l’UE a décidé de déployer une Mission de formation (EUTM Mali) en charge de fournir une formation militaire aux forces armées maliennes. Le Commandant de la Mission a été nommé (Général François Lecointre) et une première équipe technique devrait arriver à Bamako dans les prochains jours, afin de déployer la mission au courant du mois de février.

M. le Président,

Des progrès politiques sont cruciaux pour assurer la stabilité du Mali sur le long terme. A cet égard, l’UE engage instamment les autorités maliennes à adopter et mettre en œuvre le plus rapidement possible une feuille de route visant à rétablir la démocratie et l’ordre constitutionnel. Elle encourage un dialogue national inclusif ouvert aux populations du nord et à tous les groupes rejetant le terrorisme et reconnaissant l’intégrité territoriale du pays. L’armée doit être reformée et soumise au pouvoir civil.

Dès que les conditions seront réunies, l’UE est déterminée à reprendre graduellement sa coopération au développement et à débourser rapidement les fonds prévus.

L’UE réitère l’importance qu’elle accorde à la coordination étroite avec les efforts maliens et les autres partenaires régionaux et internationaux. Ainsi, et en étroite liaison avec les Nations unies et l’Union africaine, l’UE envisage d’organiser à Bruxelles la prochaine réunion ministérielle du Groupe International de Soutien et de Suivi sur la situation au Mali le 5 février.

L’UE se tient prête à renforcer sans délai son soutien aux efforts des organisations humanitaires pour aider les populations du Mali et des pays voisins dans le besoin. Elle souligne l’importance d’une coordination efficace entre acteurs humanitaires sous les auspices des Nations Unies, et elle réitère son appel à toutes les parties engagées de permettre un accès humanitaire sans contrainte aux populations dans le besoin ainsi que de garantir la sécurité des travailleurs humanitaires.

L’UE appelle toutes les parties à garantir la protection des populations civiles et à respecter le Droit International Humanitaire ainsi que les droits de l’homme. Une attention très particulière doit être portée à la situation des enfants, non seulement ceux qui habitent dans les zones de combat ou ceux qui portent des armes, mais aussi aux enfants dont la vie quotidienne a été bouleversée par le déménagement forcée ou les troubles au niveau humanitaire. Toutes les parties et individus engagés au Mali seront tenus pour responsables de leurs actes.

L’UE souligne l’importance de maintenir la stabilité au Sahel et de prévenir un impact négatif sur les pays voisins. Dans ce contexte, elle réitère son engagement à soutenir les pays voisins du Mali dans le contexte de sa Stratégie au Sahel afin de renforcer leur sécurité et leur développement. A cet effet, la nomination d’un Représentant Spécial de l’UE pour le Sahel devrait intervenir sous peu.

Je vous remercie de votre attention.


FaceBook Twitter