Select Page

EU at the UN

The EU's commitment to effective multilateralism, with the UN at its core, is a central element of its external action. As a UN observer with enhanced status, the EU delegation coordinates with its 28 Member States to speak with one voice. The EU also works closely with the UN secretariat and its agencies, funds & programmes, partnering on a range of global issues and challenges.

1er novembre 2016, New York – Dialogue Interactif de la 3ème Commission avec le Président du Groupe de travail d’experts sur les personnes d’ascendance africaine, M. Ricardo A. Sunga

Merci Madame la Présidente,

L’Union Européenne remercie le Président du Groupe de travail d’experts sur les personnes d’ascendance africaine pour son rapport ainsi que l’ensemble du Groupe pour leur contribution.

L’Union Européenne soutient le Groupe de travail pour son activité dans la lutte contre le racisme qui touche les personnes d’ascendance africaine et qui s’inscrit dans une perspective globale de lutte contre le racisme, la discrimination raciale et la protection de la dignité humaine.

Comme le Groupe de travail, nous nous alarmons de la hausse du racisme et en particulier des discours haineux et des actes d’intolérance touchant les Africains et personnes d’ascendance africaine à travers le monde. La Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne qui a valeur juridique depuis 2008 interdit toute discrimination raciale dans tous les Etats membres de l’Union. De plus, plusieurs directives luttant contre les discriminations raciales ont été adoptées, en particulier la Directive relative à la mise en œuvre du principe de l’égalité de traitement entre les personnes sans distinction de race ou d’origine ethnique.

En outre, l’Union Européenne réitère l’importance de la Décennie internationale consacrée aux personnes d’ascendance africaine qui a débuté en 2015 et du Programme 2030. Nous nous réjouissons aussi de constater que le Groupe de travail continue de collaborer avec de nombreux pays afin de lutter contre le racisme et de promouvoir les droits des personnes d’ascendance africaine.

Monsieur le Président, dans votre rapport vous soulignez les effets négatifs des représentations stéréotypées. Vous notez que des failles éducatives et des connaissances limitées sont à l’origine de ces stéréotypes et encouragez l’adoption de sanctions pénales à leur égard. L’Union Européenne reconnaît les effets négatifs des représentations stéréotypées et s’y oppose fermement. Cependant, nous estimons que l’adoption de sanctions pénales est disproportionnée et inadaptée au manque d’éducation à l’origine de ce problème. Quelles mesures, notamment préventives, pourraient être adoptées alternativement à ces sanctions ?

De plus, vous encouragez la création d’une instance internationale pour les personnes d’ascendance africaine. Pourriez-vous nous en dire plus sur le rôle de cette instance à court et à long terme?

Je vous remercie.

  • Ref: EUUN16-179FR
  • EU source: European Union
  • UN forum: Third Committee - Social, Humanitarian and Cultural Committee
  • Date: 01/11/2016

| Top |


FaceBook Twitter