Select Page

EU at the UN

The EU's commitment to effective multilateralism, with the UN at its core, is a central element of its external action. As a UN observer with enhanced status, the EU delegation coordinates with its 28 Member States to speak with one voice. The EU also works closely with the UN secretariat and its agencies, funds & programmes, partnering on a range of global issues and challenges.

8 octobre 2015, New York – Déclaration au nom de l’Union européenne et de ses Etats membres prononcée par S.E. M. Thomas Mayr-Harting, Chef de la Délégation de l’Union européenne auprès des Nations Unies, Débat du Conseil de Sécurité sur la situation en Haïti (MINUSTAH)

– Vérifier au prononcé –

 Monsieur le Président,

J’ai l’honneur de prendre la parole au nom de l’Union européenne et de ses Etats Membres. Je remercie le Secrétaire Général pour son rapport et la Représentante Spéciale pour son exposé. Je remercie aussi le Représentant Permanent de Haïti pour sa présentation.

La Turquie, l’ancienne République yougoslave de Macédoine*, le Monténégro*, la Serbie* et l’Albanie*, pays candidats, se rallient à la présente déclaration.

 Monsieur le Président,

Haïti est engagé dans un délicat processus de renouveau démocratique qui est une précondition au succès des énormes efforts de développement consentis par le pays pendant les dernières années et surtout après le tremblement de terre catastrophique de 2010.

Le pays cherche à consolider ses acquis en matière de démocratie mais ces acquis sont encore fragiles. De très graves inégalités sociales et économiques persistent. Les efforts de tous pour garantir la stabilité et la sécurité restent cruciaux pour le processus de consolidation.

L’Union européenne reste un partenaire fidèle de la République d’Haïti et est déterminée à agir, en accord avec les autres partenaires, pour soutenir le pays dans cette phase sensible.

Monsieur le Président,

Après le tremblement de terre de 2010, l’Union européenne a multiplié ses efforts afin de soutenir la reconstruction et la consolidation du pays, en particulier de son infrastructure, de son administration, de son économie. Nous nous félicitons de la diminution continue du nombre de personnes déplacées vivant encore dans des camps plus de cinq ans après le tremblement de terre. Mais des très graves besoins de nature humanitaire persistent et, par conséquent, l’UE a décidé de maintenir son intervention humanitaire en Haïti encore cette année avec un programme de 11.6 millions d’euros visant à répondre aux besoins de  personnes encore déplacées, à contribuer à endiguer l’épidémie de choléra et à aider de manière durable les populations rurales victimes d’insécurité alimentaire. A ces programmes s’ajoutent des actions de préparation aux désastres naturels.

Il est important aussi de renforcer la résilience de la population. A cet égard, l’UE donne son appui à l’Appel de Transition 2015-2016 récemment lancé par les autorités haïtiennes et les Nations Unies et qui met la résilience au centre de sa stratégie.

Monsieur le Président,

En ce qui concerne la coopération au Développement, l’UE a signé avec le gouvernement d’Haïti le Programme Indicatif National pour la période 2014-2020, qui comprend une enveloppe de 420 million d’euros.  Cela témoigne de l’engagement continu de l’UE pour soutenir le gouvernement dans sa stratégie de développement et de redressement socio-économiques du pays.

L’UE et le Gouvernement d’Haïti vont continuer à coopérer afin d’augmenter la capacité financière de l’Etat dans la promotion de la réforme administrative, l’amélioration de la gestion des finances publiques, le renforcement de l’Etat et de sa gouvernance, l’appui à la mise en œuvre de la politique nationale dans le domaine de l’éducation, ainsi que dans les secteurs des infrastructures et du développement urbain et de la sécurité alimentaire. Les programmes en cours et futurs dans ces secteurs et d’autres devront contribuer de manière très significative au bon fonctionnement de l’Etat haïtien et donc à la stabilité du pays.

La Commission européenne assurera l’intégration de la résilience dans tous ses programmes, afin de garantir le lien entre l’aide humanitaire, la réhabilitation et le développement. Le Joint Humanitarian Development Framework est le cadre commun en train d’être développé. Dans ce contexte l’UE reste ouverte à maintenir un dialogue avec les agences concernées des Nations Unies afin d’examiner des possibilités concrètes de coopération.

Monsieur le Président,

Haïti ne peut pas se permettre une nouvelle crise politico-sécuritaire majeure et doit faire en sorte que les progrès obtenus deviennent irréversibles.

L’Union européenne se félicite du début du processus électoral qui, malgré des incidents violents et des irrégularités lors de la première étape, le 9 août dernier, représente un pas fondamental dans la bonne direction. Le processus de renouvellement des institutions démocratiques doit continuer dans la paix, l’inclusion, la transparence et l’égalité. Il est essentiel d’assurer que les prochains rendez-vous électoraux se déroulent de cette façon et améliorent la qualité du processus, en évitant les violences et irrégularités de la première phase.

L’Union européenne contribue substantiellement à ce processus, avec une subvention de cinq millions d’euros au fonds électoral géré par le PNUD. De plus, l’UE a déployé, comme pour les élections en 2010, une mission d’observation électorale, composée d’environ 80 personnes, présidée par la députée européenne Elena Valenciano, chargée d’observer l’ensemble du processus électoral.

En outre, en plus du dialogue politique régulier de haut niveau avec le gouvernement Haïtien, l’UE poursuit un travail de réflexion et de conseil avec le Club de Madrid, destiné à un vaste nombre d’acteurs institutionnels et de représentants de la société civile. Le but de ce programme est, au-delà des questions électorales contingentes, de traiter des thématiques plus globales concernant la gouvernance, le renforcement de l’Etat de droit et la réforme du cadre constitutionnel.

 Monsieur le Président,

L’observation du processus électoral, notamment, mais aussi d’autres éléments nous font conclure que la situation sécuritaire, bien que relativement stable, reste délicate.

Dans le contexte de cette année électorale qui se présente très chargée et compliquée, l’Union européenne estime qu’il est nécessaire que le climat politique devienne bien plus stable et inclusif. Trop de clivages politiques et trop d’intérêts ponctuels menacent encore de dérailler le processus vers la violence.

Par conséquent, l’apport de la MINUSTAH reste absolument crucial. L’Union européenne estime que la présence de la MINUSTAH et tout particulièrement sa participation active dans la sécurisation des prochains scrutins en octobre et décembre est indispensable. La MINUSTAH devra contribuer de manière très importante à garantir la paix et la stabilité pendant tout le processus électoral afin de soutenir une transition politique pacifique.

En conclusion, Monsieur le Président,

Laissez-moi exprimer l’appréciation de l’UE pour l’importante contribution apportée par la MINUSTAH pour la stabilisation sécuritaire et la consolidation de la démocratie et de l’Etat de droit en Haïti.

L’UE demeure engagée à soutenir les efforts des autorités haïtiennes, des NNUU et de la communauté internationale afin d’assurer un meilleur futur à l’ensemble du peuple haïtien.

Monsieur le Président,

 S’agissant de la dernière occasion que j’aurai d’adresser ce conseil en ma capacité de Chef de la Délégation de l’Union européenne auprès des Nations Unies à New York, je souhaiterais profiter de cette opportunité pour remercier le Conseil à travers votre personne pour l’excellente coopération que l’Union européenne et sa Délégation à New York ont pu entretenir pendant ces dernières quatre années.


* L’ancienne République yougoslave de Macédoine, le Monténégro, la Serbie et l’Albanie continuent à participer au processus de stabilisation et d’association.

  • Ref: EUUN15-155FR
  • EU source: European Union
  • UN forum: Security Council
  • Date: 08/10/2015

| Top |


FaceBook Twitter